Secteur public
Capital humain et Organisation

Investissez dans votre capital social!

"Le temps est ce que nous voulons le plus, et que nous utilisons le moins bien" William Penn
Veerle Valaert

Voilà ce qu’on entend…
‘cela vient s’ajouter à tout le reste’, ‘je n’ai pas le temps de m’en occuper’…
Ce sont des tueurs d’idées qui assassinent l’innovation et la créativité.

Voilà la triste réalité.

J’entends malheureusement cette phrase de plus en plus souvent, et dans de plus en plus de projets.
La formation « Organisation personnelle du travail » (qui vous aide à reprendre le contrôle de vos tâches quotidiennes, à commencer par celui de votre boîte de réception) est en plein essor.
C’est comme si tout le monde était confronté à ces problèmes.

Le temps est ce que nous voulons le plus, et que nous utilisons le moins bien.
William Penn

Je remarque de plus en plus que les gens se noient dans leur travail.
Que les tâches liées à des projets et les initiatives d’amélioration « viennent s’ajouter au travail normal ».
Que la perception de la pression au travail est élevée.
Qu’il n’y a pas de temps pour l’amélioration et le partage des connaissances.
Que le taux d’absentéisme s’explique plus qu’avant par la pression au travail, le stress et le burn-out.

C’est un réel défi pour tout travailleur passionné de trouver un équilibre entre les différentes facettes de l’existence.
Entre le travail et la maison,
entre la famille et les loisirs,
entre l’argent et le temps,
entre le travail normal et les idées innovantes.

C’est un combat et une course folle au quotidien, pour moi aussi.

Une organisation est une question de personnes : les clients et les collaborateurs.

Aucune entreprise ne s’autocongratule en disant : « nous sommes performants, car cela fait un certain temps que nous n’avons rien changé ».

La seule constante est que tout change en permanence.

En d’autres termes, au fil du temps, nos collaborateurs seront de plus en plus désireux de vivre différemment (ensemble), de penser différemment et de travailler différemment.

Pour une organisation, continuer de faire la différence est un défi, et nous sommes convaincus que seules les organisations qui osent investir dans leur capital sociétal excelleront.

Je suis dès lors particulièrement enthousiaste par rapport au trajet que nous menons actuellement dans une prestigieuse organisation en Flandre.
Il s’agit d’un trajet portant sur la culture, la satisfaction, le bien-être… auprès des collaborateurs.

Alors qu’au début du trajet, nous avons dû faire face à un public sceptique :
« Pourquoi une enquête ? » « J’espère que c’est anonyme ! » « Ils ne vont quand même pas faire ça chaque année ? ».
Ces mêmes collaborateurs sont aujourd’hui nos meilleurs ambassadeurs.

Une mesure ou un questionnaire fournissent des informations qui vont servir à se mettre au travail. Il n’y a ni bonne ni mauvaise réponse. Cela donne uniquement une indication ou témoigne d’une évolution.

On ne gare pas immédiatement une voiture sur le côté parce qu’un voyant du tableau de bord s’est allumé.

Avec les collaborateurs, nous recherchons les indicateurs qui vont nous dire de manière proactive que tout va bien ou que les choses ne vont pas bien, et pourquoi.
Nous travaillons sur le capital sociétal de l’organisation. Nous travaillons sur l’initiative et le bien-être des collaborateurs.

La route est encore longue,
Mais nous sommes sur la bonne voie, il nous suffit maintenant d’avancer.

Notre objectif personnel est :

  1. que chacun dans l’organisation, qu’il soit tout en bas ou tout en haut de la hiérarchie, prenne conscience qu’il a un rôle à jouer dans le contexte du capital sociétal.
  2. de changer le climat au sein de l’organisation s’il n’est pas encore bon.
  3. de faire en sorte que les processus appliqués dans l’organisation soient élaborés de telle manière qu’ils soutiennent ces tendances de partage des connaissances et d’interaction.
  4. d’adapter la structure de l’organisation à des manières plus flexibles de collaborer.

Je trouve cela extraordinaire.

Et chez vous, dans votre organisation, comment cela se passe ?
Comment se portent vos collaborateurs ?
Quel est le niveau de votre capital sociétal ?

Merci d'avoir lu

Contactez notre expert

Lies Deweer