Les premiers jours (de formation) chez Möbius…

Pour la plupart de Möbiens, c’est une semaine comme une autre. Pourtant, le petit stress que j’ai connu il y a 6 ans lorsque moi aussi je commençais chez Möbius refait surface quand de nouveaux collègues débarquent chez Möbius.
Elke Van de Walle

Pour la plupart de Möbiens, c’est une semaine comme une autre. Pourtant, le petit stress que j’ai connu il y a 6 ans lorsque moi aussi je commençais chez Möbius refait surface quand de nouveaux collègues débarquent chez Möbius. A 8h00 je suis déjà à mon poste. On ne sait jamais qu’un de ces jeunes diplômés ait décidé de ne pas être en retard et se mette en route avec une petite heure d’avance. Il faut quand même lui assurer un comité d’accueil? Nos 8 nouveaux et moi-même sommes fin prêts. Et pourtant, toute la semaine durant, je me demande comment ils se sentent ? C’était comment encore de l’autre côté de la barrière ? Que pensent-ils? C’est peut-être une idée de partager avec eux mes pensées profondes et de leur poser la question directement? Mais bien sûr ! Jeunes et enthousiastes comme ils sont, ils me livrent sans retenue leurs impressions après cette première semaine chez nous.

Steven, le seul nouveau collègue avec déjà un peu d’expérience fut le premier à nous faire part de ses impressions: “Un nouveau départ, un nouvel environnement, un nouveau challenge. Une semaine et beaucoup de formations plus loin m’ont suffi pour avoir une bonne image quant au fonctionnement de cette nouvelle race apparue il y 17 ans : le Möbien. Depuis sa naissance, il a bataillé ferme. Il a grandi et est devenu aujourd’hui une créature aux valeurs respectables et qui fait de la satisfaction du client son étendard. Il est orienté résultats et aime faire la différence. Telle est la mission du Möbien.”

Et avant même qu’il ne s’en rende compte, il en sera un lui-même. Möbien tu deviens. Möbien tu restes et tu ne parviendras jamais à t’en défaire complètement.

Et Bouke, une de nouvelles recrues chez nos voisins du Nord: “Comment as-tu vécu ta première semaine de travail? C’est évidemment la question qui vous a tous encouragés à lire ce blog ? Et plus intéressant encore, comment une première semaine de formations est-elle vécue par un junior hollandais (loin de la maison et au milieu de tous ces belges) ? On est submergé d’informations, de nouveaux systèmes que nous devons nous mettre à utiliser, des méthodes que nous allons devoir appliquer pour être efficaces dans notre travail. Citons quelques exemples : le portail, my work & me, les timesheets, social cast, CRM, MDC, GTD, eyelean, twitter, sysaid… Et je suis loin d’être au bout de la liste. Parfois je me demande si c’est la barrière linguistique qui fait que je ne connais tous ces termes ou est-ce tout simplement inhérent à la mise en route dans tout nouveau job…“

Möbius compte également parmi ses nouvelles recrues des jeunes femmes comme Charlotte: “Lundi c’était le grand jour : le début d’un nouveau chapitre. Mon premier vrai boulot. Ces dernières semaines on n’a pas arrêté de me bassiner avec: bientôt finie la belle vie, c’est maintenant que cela devient sérieux. Et c’était ce que j’espérais aussi. Je débordais d’enthousiasme et de curiosité. J’étais fermement décidée de ne pas donner raison à tous ces rabat-joie. C’est vrai que je me posais plein de questions. De quoi aura l’air mon planning? Comment seront les autres collègues? Sur quel projet vais-je devoir travailler? Et le café, est-il vraiment meilleur au bureau ? Très rapidement un doute est levé : nous avons encore beaucoup à apprendre. Les deux premières semaines sont remplies de formations: secteurs, thèmes, ventes, IT, comment bien ‘carresser’ son client (comment quoi ???), GTD, … Entre les coups, un verre d’accueil, une visite des lieux et une volée d’invitations pour des formations et des événements à venir. Toute une série d’informations reçues à la vitesse de l’éclair qui ne fait qu’augmenter ma motivation!”

Voilà donc ce qui se passe dans ces 8 nouvelles têtes. Et je dois avouer que cela me rassure plutôt. Mais je me demande quand même encore ce que Charlotte pense de notre café, si Bouke a surmonté la barrière linguistique et si Steven s’est déjà transformé en Möbien? Peut-être que je leur reposerai la question dans quelques mois et peut-être que vous lirez la réponse dans un nouveau blog.

Merci d'avoir lu

Contactez notre expert

Elke Van de Walle